Hélène Fricout-Cassignol

Architecte

Née au Brésil, Hélène Fricout-Cassignol poursuit ses études à Paris à l’école d’architecture du Grand Palais, le temps des trois premières années passées dans l’atelier Duhart Harosteguy.
A nouveau au Brésil, à l’université d’architecture de Mogi Das Cruzes (Sao Paulo), elle obtient en 1981, le diplôme d’architecte-urbaniste.
Elle poursuit sa formation initiale à l’école d’architecture de Paris-Villemin, dans l’Atelier Zublena. Elle sort en 1984, architecte diplômé par le gouvernement (DPLG) et crée son agence d’architecture en démarrant avec des projets industriels, notamment :
– le Centre international puis le Centre des quotidiens pour les Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne ;
– l’ Autoservice du Technocentre Renault sur le site de Guyancourt ;
– la réalisation de 10 pylônes, support d’antenne radio pour les Autoroutes du Sud de la France. Il s’agit d’un ouvrage composé de cylindres de 5m de haut fabriqués en atelier, empilables et boulonnables sur site en un seul jour pour ne pas perturber le trafic autoroutier).

Dans les années 2000, il lui est confié l’extension du groupe scolaire Jean Zay, qu’elle dote de toutes les qualités de la Haute Qualité Environnementale.
Elle remporte en 2008, le concours de l’école maternelle provisoire Saussure (Paris) dont le programme implique sa destruction quelques années plus tard. Hélène Fricout-Cassignol réalise le premier Etablissement Recevant du Public, en structure industrielle préfabriquée, en panneaux de bois porteurs.

Innover pour abriter durablement ou temporairement, dessiner des espaces pour agrandir, adapter, restructurer ou surélever des bâtiments, autant de challenges que l’agence HFricout-cassignol architectes, continue à relever, notamment au sein des projets suivants :
-au Centre d’odontologie Bretonneau à Paris pour une restructuration et extension dans une cour exiguë destinées à abriter 50 fauteuils dentaires ;
– à l’Ecole de plein air de Suresnes pour le clos-couvert de ce bâtiment classé Monuments Historiques ;
– à Rouen, sur le site de la Grand’ Mare, la transformation en bureaux des logements très innovants, les « verres et acier de Lods » ;
– au lycée Siegfried à Paris pour des sous-sols devenus des rez-de-jardin lumineux et aérés ;
– aux urgences du Centre hospitalier de Chauny pour muter la toiture en grande terrasse accessible à tous ;
– à l’Internat de Marly le Roi pour une opération de restructuration et extension de 25 millions réalisée en 18 mois, conception et travaux compris ;
– sur la place des rotondes de St Germain-en-Laye pour restructurer une dalle des années 70 en espaces publics accompagnés d’équipements publics innovants.

Parallèlement, l’agence se consacre à l’habitat pour ceux qui méritent le plus d’attention, avec l’ EHPAD d’ Orgères, le centre d’hébergement Winston Churchill à Louviers, ou encore le village d’enfants de Criquetôt-l’Esneval.

Par ailleurs, après un DEA de paysage à l’école d’architecture de Paris La Villette associée à l’EHESS en 1994, Hélène Fricout-Cassignol enseigne de 1998 à 2002, à l’école d’architecture de Paris-Villemin puis à celle de Paris-Versailles.

Architecte conseil de l’Etat depuis 2007, elle s’occupe d’aménagement du territoire, de mutations territoriales, de décentralisation, auprès des acteurs publics locaux. Elle accompagne les décideurs publics locaux dans l’élaboration de leurs dossiers relatifs à l’urbanisme, à l’architecture et aux paysages.